News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Saturday, September 26, 2015

Congo Airways: arrivé du deuxième Airbus A320 à Kinshasa

Le deuxième Airbus A320 de la compagnie aérienne nationale  Congo Airways, qui était bloqué à Dublin suite à un contentieux judiciaire, est arrivé à Kinshasa samedi 26 septembre vers 14h30 (TU). L'appareil, baptisé Mzee Laurent Désiré Kabila du nom de l'ancien chef de l'Etat de la RDC, a atterri à l'aéroport de N'djili devant plusieurs membres du gouvernement.

« C’est un défi que nous relevons. Nous sommes en programme d’action axé sur l’amélioration des conditions  de vie de la population. Et l’un des problèmes que nous avons rencontré c’est celui des transports sur l’ensemble de voies. Comme vous le savez, la population congolaise était en difficulté avec une seule compagnie qui dessert l’ensemble de lignes aériennes. La question de monopole est résolue aujourd’hui avec l’arrivée d’une grande compagnie nationale Congo Airways avec ces deux premiers avions », a déclaré Matata Ponyo.

Le Laurent Desire Kabila accueilli par les sapeurs pompiers a Ndjili

Thursday, September 24, 2015

Congo Airways: affaire Airbus A320, le juge ordonne la main levée à Dublin

Le juge irlandais a ordonné mercredi 23 septembre la main levée sur l’Airbus A320 de Congo Airways saisi à Dublin. Les avocats de la RDC ont plaidé pour le caractère illégal de la saisie instrumentée par Miminco LLC. Aucun paiement de la dette n’a été effectué.  Devant la Haute Cour, les deux parties se sont accordées à se rencontrer dans un mois afin de plancher sur la créance, apprend-on de nos sources.
Plus qu’une question d’heure si pas de jour pour que l’Airbus A320 de Congo Airways baptisé « Laurent-Désiré Kabila » atterrisse à l’aéroport de Ndjili à Kinshasa. La confirmation a été faite par le Ministre de la Justice congolais lors de son intervention hier au journal télévisé de 20h de la RTNC.
«L’avion libéré peut dès demain (venir en RDC). Il ne va peut-être pas (arriver) demain, puisqu’il faut faire appel à nos techniciens pour le remettre en état. Mais dans les prochains jours, l’avion sera au Congo», a déclaré Alexis Thambwe Mwamba, saluant ainsi les efforts consentis par le Chef du gouvernement Augustin Matata Ponyo sous la houlette du Président de la République, Joseph Kabila.

Wednesday, September 9, 2015

Aéroport Kindu: empoignade entre passagers et agents de FlyCAA

Les  passagers débarqués pour manque d’espace dans l’avion et  les agents de la compagnie FlyCAA en sont venus aux mains mercredi 2 septembre sur le tarmac de l'aéroport national de Kindu, dans la Province du Maniema. Les passagers étaient frustrés parce qu’ils avaient acheté leurs billets d'avion depuis plus de deux semaines. Ils affirment avoir  été remplacés par d'autres qui ont payé les billets le même jour à l’aéroport. Vingt-deux clients de la compagnie ont été contraints de prolonger leur séjour à Kindu. Parmi eux, on compte des élèves, des parents d'élèves et des fonctionnaires en congé ou en mission.  Cette bousculade a entraîné la cassure de  la porte vitrée de la nouvelle salle d'attente de l'aéroport  de Kindu.  Une dame débarquée s’interroge sur les critères de sélection de ceux qui ont pris place dans l’avion. Car elle affirme détenir un billet acheté depuis le 14 août.  Un autre passager débarqué parle même du “monnayage des places”. 

Congo Airways : la compagnie bénéficiera d’un allégement fiscal

La commission tarifaire qui s’est réuni depuis le1 Septembre dernier a statué sur la demande de la compagnie aérienne Congo Airways (CA) pour un allégement fiscal pour ces premières années.  La compagnie, vu la nature de l’investissement requis, et qu’elle était en voie de lancement, avait à travers une requête du gouvernement demandé un certain nombres d’allégements fiscaux, tels que la suspension de paiement de la TVA (Taxe sur Valeur Ajoutée), de la taxe administrative et d’autres redevances à l’importation des matériels d’exploitations tels que les aéronefs, les pièces de rechanges et tout autre équipements connexes. La commission après délibération, a accédé à la requête de CA et un projet de décret sera soumis au premier ministre pour signature.  Cet acte constitue pour le gouvernement sa volonté de faciliter le lancement effectif de CA et lui accorder toutes les facilites nécessaires pour que cette compagnie remplisse sa mission, à savoir le désenclavement de la RDC, tout en offrant des prix compétitifs dans le respect absolu des normes de sécurités internationales.

Sunday, September 6, 2015

Aviation en RDC: le ministre de l’économie décrète la baisse des prix des billets

 Le ministre de l’Économie nationale, Modeste Bahati Lukwebo veut marquer son territoire. Au cours d’une communication faite mardi 19 août, il a annoncé une baisse de 30 % du prix actuel du billet d’avion sur le réseau domestique. Selon lui, ces prix ont été fixés de commun accord entre les opérateurs aériens et les consommateurs en tenant compte des intérêts des deux parties. Le tarif aérien varie entre 280 et 128 dollars pour le billet minimum et entre 195 et 479 dollars pour le billet maximum. À cet effet, le prix du billet d’avion Kinshasa-Bukavu est fixé à 280 dollars, Kinshasa- Kindu, 230 dollars, Kinshasa- Kisangani, 240 dollars, Kinshasa-Mbuji-Mayi 187 dollars, Kinshasa-Lubumbashi, 260 dollars, Kinshasa-Goma, 260 dollars, Kinshasa-Gemena, 95 dollars et Kinshasa-Mbandaka, 128 dollars.
Au ministère de l’Économie nationale, on indique que ce compromis a été trouvé à l’issue de laborieuses tractations avec les exploitants aériens, sous l’arbitrage de Bahati Lukwebo. Ces rencontres ont duré des mois, les compagnies aériennes refusant de se soumettre au « diktat » du gouvernement. Les violons étaient loin de s’accorder, la RDC ne pouvant que se plier face à la situation de monopole de fait des exploitants privés.

Tuesday, September 1, 2015

Le Directeur Général Adjoint de Congo Airways, Jérôme Maillet, a présenté à la presse, le week-end dernier, tous les documents concernant l’achat de l’avion Airbus 320 qui a atterri le 30 juillet 2015 à Kinshasa. La démarche avait pour but de fournir la bonne information à l’opinion qui était longtemps emportée à suivre des mauvaises langues, peu informées, qui distillaient des mensonges autour dudit avion.
Des folles rumeurs circulent à Kinshasa et soutiennent que l’avion A320 de Congo Airways aurait été acheté à un prix trop bas, soit USD 7 millions au lieu 25 millions $US. D’autre part, certaines langues racontent que l’appareil en question connaît des problèmes techniques et serait cloué au sol pour des réparations au tarmac de l’aérogare modulaire de N’djili.  La réaction n’a pas tardé du côté de Congo Airways, cette société aérienne, dernière née du portefeuille de l’État congolais. Son DGA, Jérôme Maillet, a balayé d’un revers de la main toutes ces informations qui semblent prendre corps et convaincre bon nombre d’observateurs.

Muni des preuves, irréfutables en plus, il a présenté ce document où il est clairement mentionné que l’avion A320 a effectivement été acheté à USD 25 millions. Ce chiffre avait, également, été  avancé par le Premier Ministre, le jour de la réception de cet appareil à l’aérogare modulaire de N’djili.  Mr Jerome Maillet a aussi démenti les rumeurs voulant que le premier appareil reçu souffre d’un problème technique comme il se raconte à Kinshasa.  Il a indiqué que la maintenance de l’appareil étant sous-traité à de compagnies tierces, dont Air France Maintenance, et que cela se faisait d’après les normes européennes, d’où la présence des techniciens européens observés autour de cet appareil.  Il confirme que l’appareil en question est bel et bien fonctionnel et n’attend que le lancement effectif des vols.