News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, January 18, 2016

Après la crevaison du pneu de son Airbus, Congo Airways tente de rassurer

Après la crevaison d’un pneu d’un Airbus A 320 de Congo Airways jeudi 14 décembre dernier à l’aéroport international de Bangboka, le chef d’escale la compagnie aérienne, Madjer Harouna, assure que cet accident peut arriver à n’importe quelle société aérienne.
La crevaison du pneu de l’avion de Congo Airways est survenue au moment de l’atterrissage de l’appareil. « Toutes les compagnies aériennes sérieuses du monde connaissent ces genres de situation. Turkish Airways, Air France, American Airlines et bien d’autres. Ce sont des problèmes qui peuvent arriver dans l’aviation », affirme Madjer Harouna.
Il affirme sans plus de détails que cet accident n’est pas lié au mauvais état de pneu mais plutôt « à l’atterrissage » que l’avion a connu. Madjer Harouna indique qu’un autre avion de Congo Airways a été dépêché le même jour pour ramener les passagers à Kinshasa. Les deux roues de l’appareil accidenté ont été remplacées, souligne-t-il.
M. Harouna assure que cet Airbus A320 de Congo Airways a repris normalement ses vols.
La compagnie aérienne nationale Congo Airways actuellement deux avions qui desservent quelques villes de la RDC dont Kinshasa, Lubumbashi et Kisangani.

Radiookapi

Wednesday, January 13, 2016

La RVA veut élargir la piste de l’aéroport de Kindu

Le directeur général de la Régie des voies aériennes (RVA), Abdallah Bilenge, a annoncé mardi 6 janvier l’élargissement à partir du mois de février de la piste de l’aéroport de Kindu (Maniema), de 2000 à 2500 mètres de longueur.
En séjour dans cette ville, M. Bilenge a indiqué que toutes les habitations construites autour de la piste seraient démolies dans un rayon de 600 mètres pour permettre le démarrage des travaux.
Photo Demets Kevin

Tuesday, January 12, 2016

Congo Airways confirme l’acquisition des appareils Bombardiers Q400

Une dépêche de l’Agence Congolaise de Presse (ACP) mise en ligne le 8 Janvier dernier citant Mr Claude Kirongozi D.G. de Congo Airways sur l’acquisition par cette compagnie des avions de type Fokker 50 a fait réagir la compagnie aérienne.
Surpris par l’inexactitude de cette dépêche, Congo Airways a émis un communiqué le lendemain pour réaffirmer sa décision d’acquérir des avions de type Bombardiers Q400 pour les destinations intérieures, et non des Fokker 50 tel qu’annoncé par la dépêche de l’ACP.  Par la même occasion, la compagnie annonce à sa clientèle qu’elle planifie de desservir la ville de Mbandaka très prochainement, ainsi que certaines autres villes intérieures.  La desserte de MbujiMayi reste toujours suspendue.
Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de presse.

Sunday, January 10, 2016

Mbuji-Mayi: l’appareil de Service Air Cargo ramené à l’aéroport

Dix jours après son atterrissage raté qui a coûté la vie à huit personnes, l’avion de Serve Air Cargo a été ramené samedi 2 janvier sur le tarmac de l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi.
L’avion qui avait raté son atterrissage avait fini sa course dans le quartier Kangeya, dans la commune de Bipemba, où il avait fait de nombreux dégâts matériels.  C’est sur une route en terre battue, d’environ 300 mètres de longueur et 20 mètres de largeur que l’appareil a été remorqué jusqu’à l’aéroport et placé dans le hangar de la Miba.
Les causes exactes de cet accident ne sont pas encore connues. L’enquête se poursuit. En attendant les résultats de cette enquête, Christian Bila, directeur chargé des opérations à Serve Air Congo, écarte l’hypothèse d’une défaillance technique ou d’un manque de maîtrise de l’équipage. « Le pilote et l’avion étaient en état de vol. Il est vrai qu’il est sorti de piste sous une pluie battante à Mbuji-Mayi. La piste était mouillée. Ça arrive dans toutes les pistes au monde. Le pilote a fait ce qu’il pouvait pour arrêter l’avion, mais le coefficient de freinage est réduit à zéro », explique-t-il.       
Le commissaire spécial du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, qui a assisté au remorquage de l’avion, affirme que des terrains sont déjà disponibles pour la construction des maisons détruites par l’accident d’avion. Ces terrains sont situés au site PMKO, à une dizaine de kilomètres de Mbuji-Mayi.

Radiookapi