News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, November 21, 2016

Congo Airways recrute un Consultant individuel pour l’inspection des équipements


La compagnie Congo Airways compte financer le recrutement d’un Consultant individuel en vue d’inspecter les équipements de handling-sol dans plusieurs pays d’Europe où ils se trouvent entreposés. De ce fait, la compagnie Congo Airways désire recruter un Consultant individuel pour s’assurer de l’existence et de la conformité de fonctionnement des équipements acquis auprès de la firme Aviaco.  A ce titre, sans que cela ne soit limitatif, le Consultant devra se prononcer sur :

L’existence et l’état du matériel acquis partout où il est entreposé ;
La fonctionnalité dudit matériel ;
Les résolutions à prendre pour palier à tous les risques liés à l’exécution de ce contrat.

Le profil et les qualifications du Consultant sont les suivants :

Etre titulaire d’un diplôme d'ingénieur (bac +4 ou +5 au minimum) en mécanique, électromécanique, avec une formation complémentaire dans le domaine des engins de manutention (handling) aéroportuaire ;
Avoir une expérience générale d'au moins cinq (5) ans dans le domaine de gestion de logistique et de manutention aéroportuaire, notamment de l'entretien et la maintenance des engins de handling au sol ;
Avoir une bonne maîtrise des logiciels de traitement de textes, des tableurs (Word et Excel) et de la langue française.

Friday, September 30, 2016

RDC: le nombre de crashes d’avion a baissé de moitié

Min. Justin Kalumba (Image Impact.cd)
Le ministre de Transport, Justin Kalumba, a déclaré jeudi 21 juillet que le nombre de crashes d’avion avait baissé de moitié ces trois dernières années. «Entre 2008 et 2012, la RDC a enregistré dans son espace aérien 47 crashes contre 24 sur la période de 2013 à 2016», a affirmé le ministre à l’occasion de la remise officielle du certificat de transporteur aérien à Congo Airways.  Justin Kalumba a ajouté que le nombre de morts avait aussi considérablement baissé dans l’espace aérien congolais au cours de la même période. «Nous sommes passés de 211 morts et 46 blessés à 23 décès et 10 blessés. Même en terme d’incidents aériens : 59 incidents ont été répertoriés sur la période 2008-2012 contre 23 incidents pour la période 2013-2016 », a-t-il détaillé. 
Le ministre a expliqué cette amélioration par les deux processus de ré-certification de toutes les compagnies aériennes lancés dans le secteur aérien congolais. Cependant, a-t-il estimé, il ne faudrait pas afficher de triomphalisme. «Même si je n’aurais aucune raison de bouder ces tout premiers chiffres qui sont clairement encourageants, il est cependant loin, alors très loin de moi l’idée d’afficher un triomphalisme inconsidéré. Bien au contraire, l’ampleur du chantier demeure colossale, et le chemin qui nous sépare encore de la normalisation complète de ce secteur aéronautique demeure très long», a indiqué le ministre Kalumba. 

Monday, August 29, 2016

Congo Airways se dote d’un certificat de transporteur aérien

Le directeur général de la société nationale aérienne Congo Airways, Désiré Balazire Bantu, a reçu jeudi à Kinshasa des mains du ministre des Transports et Voies de communication, Justin Kalumba Mwana Ngongo, le certificat de transporteur aérien (CTA). 

La délivrance de CTA à Congo Airways, a indiqué le ministre, découle  des exigences   de l’OACI, lors de ses audites menés en RDC.  L’acquisition de ce certificat s’inscrit dans la détermination du gouvernement de sortir le pays de la liste noire de l’UE dans le secteur  aérien. C’est dans ce contexte, a-t-il souligné, que le gouvernement a été amené à suspendre le certificat de transporteur aérien délivré aux compagnies aériennes œuvrant en RDC pour lui permettre  de vérifier la fiabilité de chaque société. 
Cette décision a dit M. Kayumba a contribué à la réduction  sensible  des accidents d’avions au pays. Entre  2008-2012, la RDC avait enregistré 47 crashs contre 24 de  2013 à 2016, soit 49 % de réduction. Il a salué le travail abattu  selon les normes requises par l’Autorité de l’aviation civile (AAC), avant d’annoncer le lancement par ce service d’un autre processus de certification et de classification des compagnies aériennes. Le ministre a prévenu que les sociétés aériennes et les aéronefs qui ne satisferont pas à ce processus seront interdits de voler. 

Satisfaction des reprises des vols de Congo Airways a Mbuji Mayi

Des passagers de la ville de Mbuji-Mayi se disent très satisfaits de la reprise de vols de la compagnie nationale Congo Airways, mardi à l’aéroport national de Bipemba où ils s’y sont rendus pour se procurer des billets de voyage et saluer ainsi les efforts inlassables du Président de la république Joseph Kabila Kabange dans la modernisation et l’amélioration des conditions de voyage du transport aérien.

La compagnie aérienne nationale Congo Airways marque une particularité dans sa gestion dans la mesure où les titres de voyage ne se vendent pas à l’aéroport, mais plutôt au siège de la direction provinciale de l’entreprise au sein duquel un comptoir de vente et un guichet de la BCC sont installés pour l’encaisse des recettes de la vente des billets.Les passagers se sont dits heureux par rapport aux prix de billets fixé par cette compagnie, soit respectivement 186$ pour le trajet Mbuji-Mayi-Kinshasa et de 152$ pour celui de Mbuji-Mayi Lubumbashi.

Tuesday, June 21, 2016

Suite à des rumeurs persistantes: le constructeur Bombardier à la rescousse de Congo

Représentants Congo Airways et Bombardier
Trop c’est trop, c’est du moins ce que l’on puisse dire au regard des rumeurs persistantes doublées de mauvaise foi qui circulent dans certains milieux, au sujet des avions du constructeur canadien Bombardier en général, et du fournisseur de Congo Airways en particulier. C’est pour permettre à Bombardier d’expliquer aux Congolais sur les capacités techniques, la fiabilité de ses avions et les innovations introduites que Congo Airways, à travers M. Désiré Banazire, son Directeur général, a fait appel à une équipe constituée d’experts internationaux et qui sont depuis quelques jours à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. La délégation est conduite par M. Jean-Paul Boutibou, Vice-président du canadien Bombardier, chargé des ventes pour le Moyen-Orient et l’Afrique.
« Nous sommes venus ici dans le cadre d’une visite ordinaire que l’on fait chez tous nos opérateurs. Congo Airways est le nouvel opérateur, il était intéressant que je vienne me présenter auprès de toute l’équipe dirigeante. On n’est pas dans une science exacte et je ne saurais vous rassurer que demain, il n’y aura pas de problèmes »
, a expliqué Jean-Paul Boutibou à la presse conviée vendredi dernier dans l’immeuble intelligent du Gouvernement, avant d’insister sur le fait que l’important, c’est de savoir comment ces problèmes vont être gérés, comment ils vont être solutionnés de façon à minimiser l’impact sur l’opération et l’impact des désagréments que les clients pourraient connaitre. Pour lui, en effet, tout est fait pour aider Congo Airways. Pour ce faire, il a même annoncé avoir amené un responsable technique et qui va faire des visites guidées, afin d’aider la compagnie dans l’obtention de pièces détachées, pour lui permettre de gagner en autonomie et partant, voler de ses propres ailes.

Wednesday, June 8, 2016

Le Bombardier Q400 de Congo Airways «Anuarite Nengapeta» a quitté Isiro

L’avion «Anuarite Nengapeta», de marque Bombardier Q400, de la compagnie aérienne nationale Congo Airways, a quitté  l’aéroport d’Isiro-Matari dans le Haut-Uélé jeudi 19 mai pour Kinshasa, après quarante-huit heures d’immobilisation au sol.  L’appareil a subi «un petit contrôle technique avant le démarrage des moteurs», ont affirmé sous couvert d’anonymat des sources locales. L’appareil a atterri à Bunia (Ituri) 35 minutes après son départ d’Isiro. Une dernière escale est prévue à Kisangani avant de regagner Kinshasa.

 
Le Bombardier Q400, le quatrième avion de la flotte de Congo Airways, nommé «Anuarite Nengapeta» en mémoire d’une religieuse catholique considérée comme un modèle de vertu et de pureté avait effectué mardi 17 mai son vol inaugural de Kinshasa vers Isiro avant d’être cloué au sol dans cette ville. Sur les réseaux sociaux, les internautes évoquaient le même jour une panne. Ce qu’avait démenti à Radio Okapi le commandant de l’aéroport d’Isiro-Matari. Victor Okengo Bondo parlait plutôt d’une immobilisation obtenue sur demande expresse des autorités de la province.
 
Radiookapi

Monday, May 30, 2016

David Blattner de CAA plaide pour la baisse des prix des billets d’avion

Dans une correspondance adressée au ministre de l’Economie, le patron de la Compagnie africaine d’aviation (CAA), David Blatner, sollicite la baisse du prix du billet d’avion. Le patron de CAA, a affirmé au cours d’une interview accordée à Radio Okapi que sa compagnie n’a pas l’intention d’imposer une concurrence déloyale à Congo Airways en sollicitant la baisse du prix du billet d’avion.
 «Je pense qu’il est impensable qu’une compagnie privée comme CAA puisse faire ombrage à Congo Airways, une compagnie nationale soutenue par le gouvernement», déclare David Blattner. 
Il explique que sa démarche visant à obtenir auprès du ministre de l’Economie la baisse des tarifs des titres de voyage à l’intérieur du pays se justifie d’une part par la baisse de prix du baril du pétrole à l’international. Ce qui a entrainé comme conséquence la baisse intéressante du prix du carburant.
«Cette situation nous permet de réduire les prix auxquels nous facturons nos services», déduit David Blattner.
Il affirme en outre que sa compagnie vient d’acquérir un aéronef plus spacieux. «Et donc le coût de transport par passager est plus bas par rapport au prix du passager dans un petit avion», soutient-il.

Friday, May 20, 2016

RDC : vols inauguraux de deux nouveaux avions de Congo Airways

Après l’acquisition de ces deux derniers aéronefs, la compagnie Congo Airways a inauguré, mardi 17 mai à l’aéroport international de N’djili-Kinshasa, les vols de ces deux nouveaux avions bombardiers Q400 surnommés « Kimpa Vita » et «Annuarité Nengapeta ».
Selon le Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, ces aéronefs ont été achetés sur fonds propre du Gouvernement pour un montant de 30 millions $US.  Ils viennent ainsi s’ajouter aux deux autres airbus A320 lancés en 2015.
Les vols inauguraux se sont déroulés en présence de plusieurs personnalités, dont le Président de la République, Joseph Kabila.
Ces avions sont baptisés des noms des deux héroïnes de la RDC « Kimpa Vita » et
«Anuarité Nengapeta »  La première a résisté à sa manière à la colonisation, et la seconde est une religieuse catholique assassinée en 1964 pour avoir refusé de céder aux sollicitations d’un militaire rebelle.  Le début des vols commerciaux reste à déterminer.
Avec +Radio Okapi



Tuesday, May 17, 2016

La reprise effective du trafic aérien de Air Kasaï saluée à la FEC/ Kasaï Oriental

La reprise effective du trafic aérien de la compagnie Air Kasaï sur la ville de Mbuji-Mayi dont le premier vol a eu lieu la semaine du 21 Avril, a été saluée par le directeur provincial de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) au Kasaï-Oriental.  Il sied de noter que la compagnie Air Kasai a récemment réceptionné un nouvel appareil Boeing B737.
M. Dominique ILUNGA qui réagissait à cet effet lundi au cours d’un entretien avec l’ACP, dans son bureau de travail, s’est dit très satisfait d’autant plus que Mbuji-Mayi est un centre de consommation attractif le plus important de la RD Congo dans le domaine du transport aérien. Il affirme que toutes les compagnies aériennes qui exploitent le territoire national ne peuvent se passer de cette métropole dans la mesure où l’aéroport national de Bipemba est le troisième en termes d’importance des recettes, de nombre de passagers et de volume de fret.

Saturday, May 14, 2016

Le DG de Congo Airways Claude Kirongozi limogé

Des officiels expliquent qu’avec le passage de la phase de lancement à celle d’exploitation, le gouvernement souhaite insuffler une nouvelle dynamique et promouvoir de nouvelles méthodes de gestion. Mais des sources parmi les actionnaires et au sein de la nouvelle compagnie aérienne assurent que le Directeur général a été viré «pour surfacturation du coût du carburant consommé par mois, soit USD 900.000 déclarés par mois au lieu d’USD 200.000» et «non-paiement des taxes dues à la RVA» 

Le Directeur général Claude Kirongozi a été relevé de ses fonctions lundi 2 mai en fin d’après-midi, apprend-on. Son sort a été expédié en moins de 5 jours après le Conseil d’administration convoqué le 28 avril, 4 jours après la conclusion le 29 avril à l’Hémicycle de la question orale avec débat adressée au Premier ministre par le député UNC Crispin Mbindule Mitono soupçonnant, au passage, le chef du gouvernement de faire partie des actionnaires de Congo Airways. Il a procédé lundi à la remise-reprise avec son successeur, Désiré Balazire, ancien Conseiller principal en charge du Climat des affaires à la Primature.  Les raisons officielles laissent entendre qu’avec le passage de la phase de lancement à celle d’exploitation, le gouvernement souhaite insuffler une nouvelle dynamique et promouvoir de nouvelles méthodes de gestion à la direction de cette société. Mais des sources parmi les actionnaires et au sein de la nouvelle compagnie aérienne assurent que Claude Kirongozi a été viré «pour surfacturation du coût du carburant consommé par mois, soit USD 900.000 déclarés par mois au lieu de USD 200.000».

Tuesday, May 10, 2016

Congo Airways lance son premier vol commercial vers Mbandaka


La compagnie aérienne nationale Congo Airways a lancé, samedi 23 avril, son premier vol commercial Kinshasa – Mbandaka – Kinshasa avec son aéronef Airbus A 320 « M’Zee Laurent Désiré Kabila ».
Dans son mot de circonstance prononcé à cette occasion sur le tarmac de l’aéroport de Mbandaka, le commissaire spécial du gouvernement de la province de l’Equateur, Roger Mwamba Mangbenza, a rendu un vibrant hommage au Président de la République, Joseph Kabila Kabange, « pour ce rêve devenu réalité ». Il a, en outre, invité la population de Mbandaka à voyager par la compagnie nationale qui, tout en répondant aux exigences de sécurité et de la qualité de service, offre des prix  très bas pour répondre aux besoins de mobilité par voie aérienne des Congolais en général et des habitants de l’Equateur en particulier.
Le commissaire spécial Roger Mwamba Mangbenza a, enfin, remercié l’autorité de la compagnie nationale pour avoir associé à ce vol inaugural un digne fils de la province de l’Equateur, en la personne de Florent Ibenge, entraineur de l’équipe nationale de football.
Pour sa part, le directeur général de Congo Airways, Claude Kirongozi, a remercié le Chef de l’Etat pour avoir doté le pays d’une compagnie aérienne nationale digne de ce nom, avant d’indiquer que cette compagnie s’est fixée pour objectif notamment la qualité de service, la fiabilité, la démocratisation du prix du billet d’avion et la satisfaction de la clientèle.

Sunday, May 8, 2016

Air Kasai réceptionne un Boeing 737 pour ses vols domestiques

La société privée d’aviation « Air Kasaï » a réceptionné un nouvel aéronef, Boeing 737,  qui a  atterri vendredi à l’Aéroport international de N’djili, à Kinshasa, en provenance de Johannesbourg (Afrique du Sud). Selon le chef de base de cette société, Arthur Etenda, approché à cette occasion par l’ACP, cet avion d’une capacité de 120 places est destiné à l’exploitation domestique. Son premier vol commercial interviendra dès mardi prochain, a-t-il ajouté, pour une destination qui sera communiquée dans les prochaines heures. Toutefois, l’avion exploitera les villes de Kananga, Mbuji-Mayi, Mbandaka, Gemena et Gbadolite, dans l’objectif de couvrir le territoire, a-t-il poursuivi, précisant qu’avec cette nouvelle acquisition, l’entreprise compte à ce jour 5 avions en exploitation en RDC.
Avec 7sur7.cd

Wednesday, April 6, 2016

Congo Airways recoit son premier Bombardier Q400

La compagnie aérienne Congo Airways a pris possession de son premier Bombardier Dash-8 Q400, qui sera utilisé sur des liaisons intérieures.
La compagnie nationale de République Démocratique du Congo, qui avait commencé ses opérations à l’aéroport de Kinshasa-N’Djili en octobre dernier, est devenue le 31 mars 2016 nouvel opérateur du Q400, le sien « acquis auprès d’une tierce partie » étant configuré pour accueillir 76 passagers. Congo Airways doit recevoir un deuxième appareil en avril ; elle dispose déjà de deux Airbus A320 pouvant accueillir 12 passagers en classe Affaires et 138 en Economie. Le Q400 baptisé Kimpa Vita devrait être déployé vers des destinations comme Beni, Buta Zega, Bunia, et Gemena. Depuis sa base dans la capitale de RDC, elle dessert déjà Goma, Kindu, Lubumbashi, Kisangani et Kananga.

Sunday, April 3, 2016

Congo Airways : la première promotion des techniciens stagiaires en formation

Le Directeur général de la compagnie nationale d’aviation Congo Airways, Claude Kirongozi Ichalanga a procédé le mardi 15 mars 2016 dans les installations de cette société à l’aéroport de Ndjili, au lancement de la formation de la première promotion des techniciens stagiaires maison. La cérémonie s’est déroulée en présence du directeur technique Jean-Marie Lussamaki, du personnel de Congo Airways ainsi que des heureux sélectionnés. C’est un total 18 techniciens stagiaires qui vont être soumis à une formation de très haut niveau par des experts étrangers spécialisés dans ce domaine, pendant une durée de 12 mois, qui seront sanctionnés tous les trois mois par une évaluation sur 4 modules.
Dans son mot de circonstance, le Directeur général Claude Kirongozi a indiqué que Congo Airways accorde une importance particulière à la formation de ses techniciens, étant donné que la sécurité dans ses activités est l’un de ses fondamentaux. Et pour avoir cette sécurité, a-t-il souligné, il faut travailler en ayant au sein de la compagnie, une équipe de techniciens capables, compétents, bien formés et professionnels pour assurer la maintenance de son outil de travail que sont les avions et les autres matériels nécessaires à l’exploitation. Pour Claude Kirongozi, cette formation rencontre les objectifs de Congo Airways de devenir l’une des premières compagnies d’aviation en Afrique et pourquoi pas dans le monde.
Etant donné que cela fait plus d’une décennie que la RDC n’a plus été présente dans le secteur aérien à travers ses sociétés nationales, Claude Kinrongozi a expliqué que Congo Airways, de retour sur la scène, voudrait reprendre la main, en ayant une maîtrise dans les activités de maintenance de ses avions afin d’en assurer une exploitation sécurisée.

Tuesday, March 22, 2016

Lignes Aériennes Congolaises : la liquidation en cours, en dépit des décisions de justice

Un vrai casus belli: le Comité de liquidation montre du mépris pour le Sénat et la Justice. Il a publié dans les médias locaux des appels d’offre de manière à attirer d’éventuels repreneurs intéressés par la vente desdits biens au point que quelques membres du Gouvernement Matata, des Libanais, des Pakistanais, des Indiens et d’autres compatriotes se sont précipités sur l’acquisition des cahiers de charges en déboursant 500 dollars américains
C’est un défi lancé à la justice. Le pouvoir judiciaire peine aujourd’hui à redorer son image longtemps ternie par les actes irréfléchis de certains opérateurs judiciaires emportés par la soif effrénée du remplissage du tube digestif. Néanmoins, beaucoup de magistrats et auxiliaires de la justice tentent de tirer leur épingle en disant correctement le droit. Force est de noter que là où la justice marque des points, certains justiciables se croient tout permis pour refuser l’exécution des décisions ayant acquis l’autorité de la chose jugée. C’est le cas notamment de la situation qui prévaut au sein de LAC-Sarl dont les membres du comité de liquidation se permettent des écarts de comportement susceptibles d’énerver les décisions de la justice, en l’occurrence celles du Tribunal de Commerce de la Gombe qui a rendu, il y a eu peu, son verdict interdisant toute vente du patrimoine des LAC.

Friday, March 18, 2016

Aéronautique: entre Air Côte d’Ivoire et Asky Airlines, match de haut vol

L'une, basée à Lomé, a commencé ses activités en 2010. L'autre, à Abidjan, s'est lancée fin 2012. Aujourd'hui, les deux compagnies sont au coude-à-coude pour le leadership en Afrique de l'Ouest et en Afrique centrale.
Tous les jours, entre 12 et 14 heures, c’est le même scénario à l’aéroport international Gnassingbé-Eyadéma de Lomé. Sur le tarmac, le ballet des avions d’Asky Airlines est incessant. Et dans les espaces réservés aux passagers en transit, l’affluence grandit. Six ans après le lancement du transporteur aérien, son état-major, dans la capitale togolaise, se vante d’être « la compagnie africaine dont la croissance a été la plus rapide et qui a réussi à développer le plus large réseau de destinations en Afrique de l’Ouest et en Afrique centrale, reliant 23 capitales politiques et économiques avec une flotte moderne de sept avions ».

En cette période de publication des résultats annuels, Asky annonce à Jeune Afrique avoir transporté 515 000 voyageurs en 2015, contre un peu moins de 500 000 en 2014. Surtout, pour la première fois, la compagnie communique son chiffre d’affaires, qu’elle estime à 68 milliards de F CFA (près de 104 millions d’euros) au titre de l’exercice écoulé. Son directeur général depuis un an, Henok Teferra, dit même s’attendre à un bénéfice qu’un rapport d’audit doit confirmer. « Cela n’était pas arrivé à une compagnie aérienne basée en Afrique de l’Ouest depuis très longtemps », soutient l’ancien responsable des relations internationales d’Ethiopian Airlines.

Lire la suite sur Jeune Afrique

Sunday, February 21, 2016

Congo Airways bientôt sur l’ensemble du territoire national, Mbuji-Mayi tjrs suspendu

La compagnie nationale aérienne Congo Airways va bientôt desservir l’ensemble du territoire de la République Démocratique du Congo, a annoncé vendredi le directeur général adjoint et dirigeant responsable de cette entreprise de droit congolais, Jérôme Maillet, au cours d’un café de presse organisé à Béatrice Hôtel à Kinshasa.

Jérôme Maillet a indiqué à ce sujet que dans le souci de desservir l’ensemble du territoire national «dans des conditions optimales de sécurité, Congo Airways est en train de finaliser l’acquisition de deux avions de moindre capacité (70 sièges) et donc de faible tonnage», en l’occurrence des Bombardiers Q400. Ces avions, a soutenu le DGA de Congo Airways, «seront à même de relier Kinshasa-Mbuji-Mayi dans le respect des plus hauts standards de l’aéronautique chers à Congo Airways».
Le Directeur général adjoint de Congo Airways qui voulait en même temps apporter un démenti formel aux «rumeurs erronées qui circulent sur l’escale de Mbuji-Mayi», a rappelé que la décision de suspendre les vols sur la ligne Kinshasa-Mbuji-Mayi prise en date du 8 décembre 2015 et toujours en vigueur jusqu’à nouvel ordre, est motivée par «la préservation des vols et de nos passagers ».

Tuesday, February 9, 2016

FlyCAA : la compagnie aérienne receptionne unAirbus A321

La Compagnie Africaine d’Aviation (FlyCAA) a réceptionné le Mardi 02 Février dernier à l’aéroport international de N’djili son nouvel avion, un Airbus A321, immatricule 9Q-DSB (ex-Thomas Cook). Cet appareil d’une capacité de 200 sièges vient s’ajouter à la flotte existante qui comprend 3 Airbus 320 et 2 Fokker 50. L’appareil sera utilisé pour desservir les destinations de Kinshasa, Goma, Lubumbashi, Mbandaka, Goma. Il sied de rappeler que la compagnie FlyCAA  a perdu au mois de Janvier dernier son permis d’exploitation sur la ligne Kinshasa-Johannesburg, qui était son unique destination régionale.  On s’attend à ce que la compagnie nationale Congo Airways reprenne la destination dans les prochaines semaines.  Avec l'arrivée prochaine de deux aéronefs de Congo Airways, on s'attend à ce que la competition entre ces deux compagnies soit plus rude.
FlyCAA Airbus A321 (Picture FlyCAA)
Plus de photos et video plus bas (Courtoisie FlyCAA)

Sunday, February 7, 2016

Congo Airways: deux nouveaux avions arrivent d'ici Avril

Lancée en octobre 2015 avec deux avions de marque Airbus A320, la compagnie aérienne nationale (Congo Airways), va bénéficier fin avril 2016 de deux nouveaux aéronefs de marque Bombardier. Des négociations d’achat seraient même déjà très avancées.

Si les premières commandes trouvées en Italie étaient d’Airbus A320, pour la seconde commande, le Gouvernement a porté son choix sur le Q400 du constructeur canadien (Bombardier). Avec l’arrivée de ces deux avions, la flotte de Congo Airways sera portée à quatre appareils dont deux Airbus A320 et deux Q400 Bombardier.

C’est le Premier ministre qui l’a attesté devant les journalistes, lors d’une conférence de presse ténue à la Primature. L’objectif, a rassuré Augustin Matata Ponyo, c’est d’atteindre six avions avant la fin de l’année en cours comme l’avait souligné le Chef de l’Etat. 

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février

La compagnie aérienne Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ville de Mbuji-Mayi d’ici le 20 février prochain, a annoncé jeudi 4 février le ministre des Transports et voies de communication, Justin Kalumba. Il a fait cette annonce à l’issue d’une réunion qu’il a tenue avec le commissaire spécial du Kasaï-Oriental, le Directeur général de la Régie de voies aériennes (RVA) et les responsables des compagnies aériennes.
Congo Airways avait suspendu ses vols, il y a plus d’un mois à cause du mauvais état de la piste de l’aéroport de Bipemba.  Le rapport des représentants de la Régie des Voies Aériennes (RVA), du ministère des Transports et Voies de Communication ainsi que de Congo Airways indique que la piste de l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi (Kasaï-Oriental) a certes vieilli mais elle est praticable.
Le directeur de la RVA affirme que, «l’état de la piste aujourd’hui permet à ce que les exploitations ne puissent pas être arrêtées. Et les compagnies sont unanimes. Certes, il y a des travaux à faire, mais il n’y a pas de travaux qui peuvent empêcher l’exploitation sur ces 2000 m actuellement».  Il a toutefois annoncé, pour 2017, l’exécution d’un programme de renforcement de la piste de l’aéroport de Mbuji-Mayi. Ce programme va également assurer la rénovation de cette piste dans sa longueur de 2400 m et voire même son extension à 3000 m de longueur.

Thursday, February 4, 2016

Nord Kivu : Lr gouverneur Julien Paluku pour la réhabilitation de l’aéroport de Mavivi-Beni

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya a plaidé, mercredi au cours d’un entretien avec le représentant de la Banque mondiale en RDC, pour la réhabilitation et l’asphaltage de la piste d’atterrissage de l’Aéroport de Mavivi de Beni qui constitue une des priorités pouvant contribuer au désenclavement de cette partie du pays.
Situé dans la ville de Beni, l’aéroport de Mavivi constitue un important point focal pour le trafic entre non seulement la ville de Goma mais aussi toute la partie Est du pays, a indiqué le Chef de l’Exécutif provincial qui a émis le vœu de voire cette infrastructure être hissée au standard international pour ses multiples enjeux socioéconomiques et politiques.
Long de 2000 mètres, cet aéroport mérite d’être allongé afin de recevoir des avions gros porteurs capables de contribuer au développement de la province où l’on enregistre le retour progressif de la paix, a renchérit Julien Paluku Kahongya. La Banque Mondiale, rappelle- t- on, s’est engagée à financer les travaux d’aménagement la zone de sécurité à l’aéroport international de Goma qui a été prolongé des cinq cents mètres recouvrant ainsi les 80% de sa longueur traditionnelle. 

ACPCongo

Monday, January 18, 2016

Après la crevaison du pneu de son Airbus, Congo Airways tente de rassurer

Après la crevaison d’un pneu d’un Airbus A 320 de Congo Airways jeudi 14 décembre dernier à l’aéroport international de Bangboka, le chef d’escale la compagnie aérienne, Madjer Harouna, assure que cet accident peut arriver à n’importe quelle société aérienne.
La crevaison du pneu de l’avion de Congo Airways est survenue au moment de l’atterrissage de l’appareil. « Toutes les compagnies aériennes sérieuses du monde connaissent ces genres de situation. Turkish Airways, Air France, American Airlines et bien d’autres. Ce sont des problèmes qui peuvent arriver dans l’aviation », affirme Madjer Harouna.
Il affirme sans plus de détails que cet accident n’est pas lié au mauvais état de pneu mais plutôt « à l’atterrissage » que l’avion a connu. Madjer Harouna indique qu’un autre avion de Congo Airways a été dépêché le même jour pour ramener les passagers à Kinshasa. Les deux roues de l’appareil accidenté ont été remplacées, souligne-t-il.
M. Harouna assure que cet Airbus A320 de Congo Airways a repris normalement ses vols.
La compagnie aérienne nationale Congo Airways actuellement deux avions qui desservent quelques villes de la RDC dont Kinshasa, Lubumbashi et Kisangani.

Radiookapi

Wednesday, January 13, 2016

La RVA veut élargir la piste de l’aéroport de Kindu

Le directeur général de la Régie des voies aériennes (RVA), Abdallah Bilenge, a annoncé mardi 6 janvier l’élargissement à partir du mois de février de la piste de l’aéroport de Kindu (Maniema), de 2000 à 2500 mètres de longueur.
En séjour dans cette ville, M. Bilenge a indiqué que toutes les habitations construites autour de la piste seraient démolies dans un rayon de 600 mètres pour permettre le démarrage des travaux.
Photo Demets Kevin

Tuesday, January 12, 2016

Congo Airways confirme l’acquisition des appareils Bombardiers Q400

Une dépêche de l’Agence Congolaise de Presse (ACP) mise en ligne le 8 Janvier dernier citant Mr Claude Kirongozi D.G. de Congo Airways sur l’acquisition par cette compagnie des avions de type Fokker 50 a fait réagir la compagnie aérienne.
Surpris par l’inexactitude de cette dépêche, Congo Airways a émis un communiqué le lendemain pour réaffirmer sa décision d’acquérir des avions de type Bombardiers Q400 pour les destinations intérieures, et non des Fokker 50 tel qu’annoncé par la dépêche de l’ACP.  Par la même occasion, la compagnie annonce à sa clientèle qu’elle planifie de desservir la ville de Mbandaka très prochainement, ainsi que certaines autres villes intérieures.  La desserte de MbujiMayi reste toujours suspendue.
Ci-dessous, l’intégralité du communiqué de presse.

Sunday, January 10, 2016

Mbuji-Mayi: l’appareil de Service Air Cargo ramené à l’aéroport

Dix jours après son atterrissage raté qui a coûté la vie à huit personnes, l’avion de Serve Air Cargo a été ramené samedi 2 janvier sur le tarmac de l’aéroport de Bipemba à Mbuji-Mayi.
L’avion qui avait raté son atterrissage avait fini sa course dans le quartier Kangeya, dans la commune de Bipemba, où il avait fait de nombreux dégâts matériels.  C’est sur une route en terre battue, d’environ 300 mètres de longueur et 20 mètres de largeur que l’appareil a été remorqué jusqu’à l’aéroport et placé dans le hangar de la Miba.
Les causes exactes de cet accident ne sont pas encore connues. L’enquête se poursuit. En attendant les résultats de cette enquête, Christian Bila, directeur chargé des opérations à Serve Air Congo, écarte l’hypothèse d’une défaillance technique ou d’un manque de maîtrise de l’équipage. « Le pilote et l’avion étaient en état de vol. Il est vrai qu’il est sorti de piste sous une pluie battante à Mbuji-Mayi. La piste était mouillée. Ça arrive dans toutes les pistes au monde. Le pilote a fait ce qu’il pouvait pour arrêter l’avion, mais le coefficient de freinage est réduit à zéro », explique-t-il.       
Le commissaire spécial du Kasaï-Oriental, Alphonse Ngoyi Kasanji, qui a assisté au remorquage de l’avion, affirme que des terrains sont déjà disponibles pour la construction des maisons détruites par l’accident d’avion. Ces terrains sont situés au site PMKO, à une dizaine de kilomètres de Mbuji-Mayi.

Radiookapi