News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, August 24, 2015

Korongo Airlines: vols annulés jusqu’au 26 Août prochain

La compagnie Korongo Airlines a émis un communiqué informant sa clientèle qu’elle suspendait ses vols jusqu’au Mercredi 26 Août suite à un dommage subi par son unique B737 pendant le décollage à l’aéroport de Mbuji-Mayi où des morceaux d’asphaltes provenant de la piste ont endommagé une partie du stabilisateur horizontal de l’appareil.  La compagnie dénonce la non-conformité de la piste de l’aéroport de Mbuji-Mayi.  L’avion est présentement immobilisé pour réparation.  On ne sera pas surpris si la compagnie décidait de suspendre la desserte de la capitale du Kasai-Oriental suite à cet incident.  Voir le communiqué ici.

Friday, August 21, 2015

Congo Airways : son deuxième Airbus A320 bloqué en Irlande sur décision de la haute cour

Le deuxième Airbus A320 destiné à la compagnie Congo Airways qui se trouvait en préparation en Irlande vient d’être bloqué en Irlande sur décision de la haute cour.  L’injonction a été obtenue par une compagnie américaine du nom de LLC, ainsi que deux sujets américains Mr John Dormer Tyson et Mr Ilunga Jean Mukendi.  Ces derniers réclament au gouvernement de la RDC un montant de 11.5 millions de dollars US, affirme le quotidien irlandais Independent.Le journal rapporte que le litige date de 2007, et concerne des mines des diamants que possédaient les requérants.  Une solution à l’amiable avait été trouvée où l’état congolais s’engageait à dédommager ces derniers pour un montant de 13 millions $US.  A date le gouvernement de la RDC n’a payé qu’un montant de 1.5 millions US. Les requérants demandent la vente de l’appareil pour se faire rembourser les sommes dues. S’il faut se fier aux précédents impliquant les compagnies ECAir (Congo Brazza) et Ceiba (Guinée) où des appareils furent saisis pour des motifs similaires, cette démarche a peu de chance d’aboutir dans la mesure où Congo Airways a un statut particulier et que l’état congolais, bien qu’étant l’actionnaire principal, n’est pas le seul actionnaire.  La prochaine audience est prévue pour début septembre.

Source: http://bit.ly/1Lpsxsw

Congo Airways : polémique sur le prix d’achat des deux Airbus 320, de leur capacité et de la liste noire européenne

La question soulevée par certains députes de l’opposition sur les coûts réels des deux avions Airbus A320 acquis par le gouvernement pour le compte de Congo Airways suscite la polémique dans la capitale kinoise.   En effet, une frange des députes questionnent le gouvernement sur les 50 millions de dollars payés à Alitalia pour acquérir ses deux aéronefs, vieux de 8 ans.  Ces députes affirment qu’il ya eu surenchère et estime qu’un appareil de cet âge ne devrait pas coûter plus de 7-8 millions de dollars.  Ils demandent ainsi au gouvernement de rendre public les documents officiels ayant sanctionné cette transaction.  D’autre part, des langues affirment que les appareils récemment acquis pour le compte de Congo Airways ne transporteraient à peine que 136 passagers, alors que les 3 Airbus A320 de la compagnie local FlyCAA transportent en moyenne près de 170 passagers.  Des vérifications effectuées nous informent d’une capacité d’accueil de 165 passagers, mais que nous ne pouvons confirmer pour l’instant.  Cela dépend des configurations de l’appareil.  Les débats sont largement ouverts.  Cette mauvaise presse, affirme t-on du cote dans certains milieux à Kinshasa, serait attribuée à FlyCAA qui verrait d’un mauvais œil l’arrivée de Congo Airways qui sera sa concurrente directe.

Monday, August 10, 2015

BlueSky Airlines : la Régie des Voies Aériennes lève sa mesure de suspension de vols

Dans une correspondance adressée à la compagnie BlueSky Airlines en date du 5 Aout dernier, la Régie de Voies Aériennes (RVA) lève sa mesure de suspension de vols de cette dernière compagnie, suite au conflit financier qui les opposait, mais cela ne close définitivement pas le dossier.  La RVA reclamait près de 6 millions de dollars à BlueSky pour des créances non-payées dans le passé dans les compagnies auxquelles Mr Stavros Papaionnou, actuel DG de BlueSky avait des intérêts, entr’autres Chabair et la tristement défunte Hewa Bora Airways.  Parmi les documents rendus publics par BlueSky, il apparait que cette dernière avait tenté de faire servir par les tribunaux un montant de près de 1.7 millions dollars US au près des banques et des compagnies aériennes tierces faisant affaire avec la RVA.  Plus de détails suivront.


Sunday, August 9, 2015

Baisse des prix des billets : conflits entre le ministre Bahati et David Blatner de FlyCAA

Le ministre de l’Economie nationale, Modeste Bahati Lukwebo a déposé une plainte, mardi 4 août, contre le patron de la Compagnie Africaine d’Aviation (FlyCAA), David Blattner, au Parquet général de la République. Il  poursuit le numéro un de FlyCAA pour imputations dommageables et calomnie dans une affaire de la grille tarifaire des billets d’avion.
Dans une correspondance datée du 23 juillet dernier, avec copie réservée au président de la République, au Premier ministre et aux présidents de deux chambres du Parlement, David Blattner avait accusé Modeste Bahati de vouloir augmenter les prix des billets d’avion alors que sa compagnie les veut à la baisse.  Allégation qui a frustré le ministre de l’Economie, selon son directeur de cabinet-adjoint, Guylain Malere.

Genèse

L’affaire remonte au 3 juillet dernier, le ministre de l’Economie convoqua une réunion de la commission tarifaire et de lutte contre le bradage des tarifs des services aériens sur le réseau domestique. Cette commission se réunira le 08 et 09 juillet 2015 dans la salle du ministère sous la présidence du ministre de l’Economie et les travaux techniques ont été conduits par le conseiller en charge de la Régulation économique, Jean-Marie Kalumba. Et ce, en présence du ministre de l’Economie, celui des Transports, de Blue Sky, de Congo Airways et de Fly CAA.

Aéroport de Goma : reprise des vols internationaux d’Ethiopian Airlines

Le premier avion de la compagnie Ethiopian Airlines s’est posé mercredi sur la piste de l’aéroport international de Goma (Nord-Kivu). La reprise des vols de la compagnie à la destination de Goma, après trois semaines de suspension des services par les autorités congolaises, a été saluée par les passagers et le gouverneur du Nord-Kivu Julien Paluku, présent pour l’occasion.
Ethiopian Airlines avaitinauguré le 10 juillet sa desserte tri-hebdomadaire de la capitale du Nord-Kivu depuis Addis Abeba, et était ainsi devenu la première compagnie aérienne à effectuer une liaison internationale avec Goma. Le 13, les autorités congolaises avaient suspendu les vols de la compagnie éthiopienne pour des raisons dites « techniques » sur la piste, sur laquelle se posaient toutefois des Airbus A320 de la compagnie congolaise CAA, bien plus gros que les appareils d’Ethiopian Airlines.
A 15h ce mercredi, le Fokker Q-400 DH d’Ethiopian Airlines s’est donc posé sur la piste de Goma, avec 17 passagers à son bord. L’avion devait repartir deux heures plus tard avec six passagers, en direction de Kinshasa avec escale à Addis Abeba.  Les passagers ont été confrontés au paiement de la taxe internationale GO-PASS, d’une valeur de 50 dollars américains, exigée par les percepteurs de la RVA de Goma. Les passagers estimaient ne pas avoir à payer cette taxe internationale car l’escale en Ethiopie ne dépendait pas d’eux mais de la compagnie. Un compromis a finalement été trouvé et les six passagers ont pu embarquer.

Radiookapi

Wednesday, August 5, 2015

Aéroport de Goma : inauguration officielle de la piste et construction d’une nouvelle aérogare

Le président de la République Démocratique du Congo (RDC), Joseph Kabila a inauguré la piste de l’aéroport de Goma, longue de 2 665 mètres, réhabilitée par l’ONG Agro-action allemande (AAA) pour un coût total de 16 millions d’Euros sur financement de la coopération allemande. Sur place, Joseph Kabila a aussi lancé les travaux de la modernisation et de la rallonge de la même piste de 400 mètres pour qu’atterrissent désormais les gros porteurs, et qui devraient porter la piste à une longueur de 3000 mètres.
Pour sa part, le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku Kahongya, a rappelé les opportunités qu’offrent l’opérationnalisation et la matérialisation de cet aéroport sur le plan social et économique du Nord-Kivu: «Avec une piste réhabilitée et élargie, le Nord-Kivu et les autres provinces de l’Est de la RDC seront mieux reliées et connectées à l’ensemble du monde. Les emplois vont devoir se créer, les jeunes vont être encadrés pour ainsi limiter la prétention d’aller chercher la vie dans les groupes armés».
L’administrateur directeur général de la Régie des Voies Aériennes (RVA), Abdallah Bilenge, a assuré que l’acquisition de nouveaux matériels, répondant aux  normes de la nouvelle technologie offrira à l’aéroport de Goma les privilèges d’un ouvrage conforme aux standards internationaux.

Sunday, August 2, 2015

Congo Airways : la compagnie prend possession de son premier Airbus A320

Le Premier ministre de la RDC, Augustin Matata Ponyo a réceptionné jeudi 30 juillet à l’aéroport international de Kinshasa un Airbus A320 destiné à Congo Airways, la compagnie aérienne nationale, en gestation. “C’est une grande fierté pour tous les Congolais”, a déclaré à la Radio-Télévision Nationale Congolaise (RTNC) Louise Mayuma Kassende, présidente du conseil d’administration de Congo Airways.
Cet appareil, baptisé Patrice-Eméry Lumumba, nom du premier Premier ministre du Congo lors de son accession à l’indépendance, s’est posé à 12H15 (11H15 GMT) à l’aéroport en présence plusieurs hauts responsables. L’avion devait à l’origine arriver le 30 juin, jour de la fête d’indépendance de l’ancienne colonie belge, mais la compagnie a choisi de reporter la date pour que l’avion puisse arriver aux couleurs du pays. Selon Mme Mayuma Kassende, un deuxième A320 doit se poser le 25 août.