News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Wednesday, April 15, 2015

Congo Airways : le PM Matata se rendra bientôt au siège d’Airbus

La République démocratique du Congo est intéressée par l’achat d’avions Airbus pour sa nouvelle compagnie aérienne, a déclaré lundi à l’AFP son Premier ministre, Augustin Matata Ponyo, qui prévoit de se rendre en France début mai. « Nous sommes actuellement au niveau de l’acquisition des appareils» pour Congo Airways, a déclaré M. Matata a propos de la nouvelle compagnie nationale publique auprès de laquelle Air France est engagée par un contrat d’assistance technique. « Je serai en France le mois prochain à Paris et à Toulouse où j’irai voir [...] l’usine de fabrication d’Airbus parce que nous commençons avec des Airbus », a ajouté M. Matata.
« Nous sommes en train de travailler sur deux Airbus 320″, a déclaré le Premier ministre, indiquant qu’il s’agirait dans un premier temps d’ »opérations de location-achat» (crédit bail). Le gouvernement cherche aussi un troisième avion plus léger, à hélices, a indiqué M. Matata.
Selon une source proche du dossier, il s’agirait d’un Q400 du constructeur canadien Bombardier.
Pour le Premier ministre congolais, « Congo Airways est un projet qui prend forme et qui devrait se traduire par des vols d’inauguration dans les prochains mois ».

Monday, April 13, 2015

Korongo Airlines: les passagers déplorent l’irrégularité des vols

Les vols de Korongo Airlines sont devenus irréguliers ces derniers  temps en République démocratique du Congo (RDC), ont déploré les passagers de cette compagnie d’aviation qui font les lignes Kinshasa-Lubumbashi et Johannesburg. Dans un entretien accordé vendredi 10 avril à Radio Okapi, ils indiquent que les vols de cette compagnie sont souvent annulés à la veille du voyage. D’après leurs témoignages, les vols de cette société ne rassurent plus. Si un passager parvient à effectuer un voyage aller avec cet avion, son retour devient incertain.
Plusieurs voyageurs à destination de Lubumbashi ou en provenance de Johannesburg tombent souvent victimes des déprogrammations des vols de Korongo Airline.
« Il fallait que je sois à Kinshasa vendredi et le lundi je devrais prendre mon avion pour rentrer à Lubumbashi rejoindre le travail, arrivée à Kinshasa une amie avec qui on était allée à Kinshasa, m’informe qu’on avait annulé le vol de Lubumbashi; chez Korongo il n’y avait plus de vol. C’est ainsi qu’on était obligé de chercher encore un autre avion. On avait été déçu. Je m’étais dit, c’était pour moi la dernière fois de prendre Korongo », raconte une voyageuse.

Sunday, April 12, 2015

Conflit BlueSky Airlines ̶ RVA: Mr Stavros remporte les deux premières manches

Le dossier opposant la Régie des Voies Aériennes (RVA) à la compagnie Bluesky Airlines connaît une tournure inattendue pour la RVA. Car, après avoir perdu devant le tribunal de commerce, la RVA court le risque, sur décision de la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe rendue le 06 avril dernier, de payer 30.000 USD par jour. Car, l’acte posé par la RVA en immobilisant l’aéronef de Bluesky Airlines est qualifié d’illégal et d’irrégulier. Cet acte « constitue une atteinte au climat sain des affaires en République démocratique du Congo considéré également à ce jour comme une saisie sans titre ni droit », indique la décision judiciaire.
Ainsi, au terme de cette décision, la Cour d’Appel dit clairement que «l’inexécution par la RVA S.A de la présente ordonnance l’expose à une astreinte de 30.000 dollars USD par jour à dater de l’assignation jusqu’à parfaite exécution» et que l’ordonnance de la même Cour est «exécutoire sur minute nonobstant tout recours». Ce n’est pas tout parce que la cour d’Appel déclare aussi mettre « les frais de la présente instance à charge de la seule RVA S.A pour les raisons sus-évoquées ». Après cette instance, la prochaine étape pourra être la Cour arbitrale située à Abidjan en Côte d’Ivoire et cela va se terminer par la saisie des comptes de la RVA au détriment de ses nombreux agents.

Thursday, April 9, 2015

Retour manqué de Stavros Papaioanou, ex CEO de Hewa Bora avec BlueSky Airlines

Il l’avait dit, et il est de retour.  Il s’agit de Stavros Papaioannou, ancien CEO de Hewa Bora Airways.  A la suite de l’écrasement du Boeing 727 d’Hewa Bora à Kisangani en Juillet 2011, accident qui occasionna la mort de près de 50 passagers, le  ministre des transports avait procédé au retrait de la licence d’exploitation de la compagnie HBA.
Une année et demie plus tard, HBA renait de ses cendres sous le nom de FlyCongo; néanmoins, les nouveaux administrateurs poussèrent Mr Stavros à la porte et rachetèrent ses parts dans HBA.  Non content du sort qui lui fut réservé, Mr Papaioannou promit de revenir un jour avec une nouvelle compagnie aérienne, et c’est ce qu’il vient d’accomplir.

En effet, avec d’autres partenaires, Mr Stavros vient de lancer la compagnie aérienne Blue Sky Airlines.  Son premier avion, un MD83, sorti tout droit de l’aéroport international te Tucson en Arizona où il était décomissioné depuis 2013 en attendant des jours meilleurs, tels que le montre la photo plus bas.  L’appareil fabriqué en 1991, avec numéro de série N969NS a eu comme dernier exploitant la compagnie Aviation Enterprises Inc.   Aux dires de Mr Stavros, 3 autres appareils devraient rejoindre la flotte de Blue Sky d’ici la fin de l’année 2015.  Il tient de signaler que les MD83 étaient utilisés dans la flotte de Hewa Bora et FlyCongo, et furent mis à l’écart après la fusion des deux compagnies, et qui furent remplacés par des Airbus A320.

Monday, April 6, 2015

Kinshasa : entrée en vigueur de la taxe d’embarcation pour le fret aérien

Après la taxe d’embarcation pour passagers, la taxe d’embarcation sur le fret aérien est entre en vigueur dès le 1er avril 2015 à Kinshasa.  A ce sujet, une dernière réunion s’était tenue mardi 31 mars entre le ministère provincial en charge de Finances et les opérateurs aériens. Objectif: lever les zones d’ombre pour la mise en œuvre de cette taxe.
Toutes personnes qui désirent envoyer une marchandise à l’intérieur comme à l’extérieur du pays sont concernées par la taxe d’embarcation sur le fret aérien. Elle est fixée à un pourcent du coût du fret.
“Il n’y a pas une nouvelle taxe que, nous, nous avons créée. En fait, l’acte se trouve dans la loi 0013/002/ du 23 février 2013 relative à la nomenclature des taxes. C’est un acte reconnu au niveau des provinces. Kinshasa est parmi les dernières provinces à l’instituer”, a expliqué Guy Matondo, ministre provincial de Kinshasa en charge des Finances.

Friday, April 3, 2015

Aéroport de Goma : un don de 52 millions de dollars pour la rénovation

Yav Mulang, ministre des Finances,  a signé jeudi 02 avril 2015, avec le Directeur des Opérations (DO) de la Banque mondiale pour la RDC, l’accord de financement du projet d’amélioration de la sécurité de l’aéroport de Goma qui demeure la principale porte d’accès à l’Est de la RDC pour le trafic international et lien vital avec le reste du territoire national.

Au cours de la même séance sous la présidence du ministre des Finances, le Directeur Général a.i de la RVA, entreprise bénéficiaire du présent projet a signé l’accord de projet avec le DO de la Banque mondiale en RDC, cette cérémonie a eu lieu dans la salle de réunion du Ministère des finances en présence du ministre de Transport et Voies de Communication, Autorité Sectorielle et plusieurs autres personnalités. La cérémonie de signature de l’accord de financement avec le Gouvernement et de l’accord de projet avec la RVA est une des étapes importante d’avant la mise en vigueur du projet qui constitue l’élément déclencheur de la suite du processus.