News en bref

Congo Airways pourrait de nouveau desservir la ligne de Mbuji-Mayi d’ici fin février; FlyCAA réceptionne un Airbus A321 pour l’exploitation des lignes domestiques; Un Airbus A320 de Congo Airways transporte des supporters congolais au Rwanda pour le CHAN 2016; des travaux majeurs prévus pour 2017à l’aéroport de MbujiMayi, Congo Airways prepare la sesserte de la ville de Mbandaka>

Monday, February 25, 2013

Échauffourées lors de l'embarquement du vol CAA à l'aéroport Luano à Lubumbashi

Des images circulant sur internet et postées sur le site YouTube montrent une meute des passagers au pied d'un avion de la compagnie CAA (Compagnie Africaine d'Aviation) se bousculant et s'invictivant à la passerelle en essayant d'embarquer dans un vol qui visiblement semblait surbooker.

L'on ne sait pas trop quand ces images ont été prises mais il est impensable qu'au 21e siecle, des images comme celle-là puissent encore exister alors que la RDC s'est engagée sur la voie de l'amélioration de la sécurité aérienne, du renouvellement de l'outil aérien ainsi que des équipements d'aide à la navigation aérienne.

Ceci est aussi une opportunité pour signaler que tant que les passagers des vols domestiques n'auront pas des sièges assignées lors de la réservation de leur vol (ce qui est présentement le cas), nous continuerons à assister à des scènes comme celles-là, où le premier arrivée et le plus fort se trouve un siège à sa guise, similaire à ce qui se passe dans le transport en autobus.

Au vu de ces images, on peut conclure qu'un énorme travail reste à faire dans le secteur aérien.

Sunday, February 24, 2013

Des images de l'avion presidentielle B707 de Kabila

Le site internet spécialisé en aviation theafricanaviationtribune publiait dans l’un de ces éditos du mois de Janvier dernier les photos de l'intérieur de l’avion présidentiel B707 du Président Kabila.  Les photos sont essentiellement celles prises en 2007 alors que l'appareil avait été confié à la compagnie sud-africaine FAAircraft Interiors & Exteriors située à  Lanseria le 20 August 2007 pour un remodelage intérieur complet.
Quelques photos sont présentées plus bàs.  Toutes les photos publiees plus bas sont publiées avec la courtoisie de FAA Aircraft Interiors.


Le même site raconte que suite a la découverte des traces de corrosion sur le train d'atterrissage avant de l'aeronef, ce dernier fut acheminé à Miami en 2010 pour une restauration en profondeur.  L’avion fut complètement restauré et à été repeint avec les couleurs emblématique que sont celles du dreamliner B787.
Voir les images ci-bas:

                                                                        (martin404a)
Après sa restauration, l’appareil a ainsi pris la route pour Kinshasa le dimanche 29 Janvier 2013 pour être livre a son propriétaire, le président Kabila.  Il sied de noter que le B707 est généralement utilisé par le Président Kabila pour les longs déplacements ou les vols intercontinentaux, tandis qu’un autre appareil, le B727 est lui essentiellement utilisé pour les déplacements intérieurs ou de courte durée.
L'intégralité des photos peut être consulté sur le site de theafricanaviationtribune.

Thursday, February 21, 2013

Korongo Airlines: pas des difficultés financières

Contrairement aux rumeurs qui circulent à Kinshasa dans certains milieux, dans une entrevue a l'agence Belga, reprise par le journal express.be, ainsi que le site africanaviationtribune.com, le DG de cette compagnie Christophe Allard dément toute rumeur de problèmes financiers.  Ces rumeurs ont été accentuées par le retrait de la flotte de Korongo airlines de son appareil BAe146 d'une capacité de 75 places.

A l'heure actuelle, la compagnie ne dispose que de son Boeing 737-300 d'une capacité de 145 places qui va assurer toutes les liaisons jusqu’au prochain changement.  Ainsi, la compagnie ne dispose d'aucune marge de manœuvre propre en cas de problème technique avec son unique appareil.  Tout récemment, suite à une panne mécanique qui avait affecté son B737, la compagnie avait du affréter un avion pour ramener le restant des passagers qui n’avaient pû compléter leur vol.

Il sied de signaler que la compagnie Korongo dessert présentement 3 villes en RDC (Lubumbashi son hub, Kinshasa et Mbuji-Mayi) ainsi que Johannesburg en Afrique du Sud.
D'après Christophe Allard, le retrait de son BAe146 est justifié par le fait que la compagnie a maintenant atteint une phase de stabilité et que l'appareil en question ne répondait plus aux besoins de la compagnie.  Il affirme que la compagnie a réussi à s'imposer comme une joueur important dans le ciel congolais et a augmente sa part de plus de 20 pourcent à chaque mois.

Les prochains mois devraient nous dire plus sur les stratégies de développement que la compagnie va adopter pour son expansion, qui est en partie liée a l’amélioration des conditions aéroportuaires en RDC, pour lesquelles Korongo a déjà contribué financièrement avec des travaux d’amélioration à l’aéroport de Lubumbahsi et de Mbuji-Mayi.

Sunday, February 17, 2013

Korongo: problèmes techniques sur le vol du 3 Février dernier

D'après le journal le potentiel dans sa parution en ligne du 8 Février dernier, un avion de ligne de type B737 appartenant à la compagnie Korongo Airlines et assurant la liaison entre Lubumbashi et Kinshasa le dimanche 3 Février dernier, a dû rebrousser chemin et se poser su la piste de l’aéroport de Lubumbashi suite a un problème technique. Afin de respecter le poids maximum à l'atterrissage, l'équipage a dû bruler le maximum de carburant pour s'assurer d'un atterrissage en toute sécurité.
 
A son atterrissage, l'avion a été achemine au hangar technique de la compagnie ou les experts mécaniques de Korongo, en collaboration avec les techniciens de SN Brussels la compagnie mère ont ou identifier le problème. Le résultat de l'inspection révélera une défectuosité liée à l'échangeur de température carburant et huile, qui sert à refroidir l’huile moteur.
 
Les passagers qui le souhaitaient on été rembourses et les autres ont du voyager par un vol spécial affrété par la compagnie.
 
La suite de l'article ici.

Thursday, February 14, 2013

Karinou Airlines atterit a Kinshasa

La compagnie aérienne centrafricaine Karinou Airlines appartenant à des sujets d’origine libanaise a procédé à son vol inaugural le Samedi 02 Juin en provenance de Bangui pour Kinshasa la capitale de la RDC.  La compagnie crée en 2012 et qui portait le nom de Africa Airlines était spécialisée dans les vols charters.  Suite a cette expérience non concluante, la compagnie a décidé de se lancer dans les vols commerciaux.  Elle dispose actuellement d’un Boeing 737-200 de 108 places et devrait recevoir son deuxième appareil, un Boeing 737-300 pour le mois d’Avril.  Le premier vol avec passagers  vers Kinshasa devrait avoir lieur le Mardi 5 Février.

La compagnie va relier Bangui à Kinshasa, via Douala et Pointe-Noire deux fois par semaine.  L’arrivée de Karinou Airlines à Kinshasa fait suite a la signature du nouvel accord aérien entre la RDC et la République Centrafricaine en décembre dernier.

Sunday, February 10, 2013

Westair Bénin reprend ses vols vers Kinshasa

Lu pour vous sur le potentielonline.com
__________________
Après une longue interruption,la compagnie aérienne WEST AFRICA AlLI NES communément appelé WESTAIR BENIN a repris ses vols entre Kinshasa et Cotonou avec des connexions sur toute l’Afrique de l’Ouest et l’Europe. Le vol inaugural a eu lieu le Jeudi 31 Janvier2013.

Décor inhabituel cet après-midi du Jeudi 31 janvier 2013 ; à (aéroport international de N’djili. Deux gros véhicules anti incendies stationnent de part et d’autre de la bretelle centrale qui relie le tarmac à la piste d’atterrissage comme si on s’attendait à une catastrophe imminente. Un avion en provenance d’Europe atterrit. Rien ne se passe, puis un Boeing 737-400 blanc orné des motifs verts touche la piste et s’engage majestueusement sur la brettelle.

Deux jets d’eau jaillissent des deux camions anti incendie et forment une voûte d’honneur dans laquelle s’engouffre l’aéronef sous le regard admiratifs de l’assistance.

Signature d’un nouvel accord aérien entre la RDC et la Belgique

La Belgique et la République Démocratique du Congo ont signé le samedi 02 Février 2012 un nouvel accord en matière de navigation aérienne.  Le gouvernement congolais était représenté par le ministre des transports et voies de communication Justin Kalumba, et la partie belge était représentée par le secrétaire d’Etat belge à la Mobilité, Melchoir Wathelet.

 D’après le ministre Kalumba, cet accord n’est en fait qu’une actualisation de l’accord qui existe déjà entre les deux pays et qui a tout simplement était mis à jour en fonction du nouveau contexte.  Au terme de ce nouvel accord, la Belgique s’engage a être le porte-voix de la RDC auprès des instances de l’Organisation de l’Aviation Civile Internationale (OACI) et de l’Union Européenne.  Il sied de noter que toutes les compagnies aériennes congolaises se trouvent interdites de survoler l’espace aérien européen.  La Belgique s’engage à aider ces compagnies aériennes de sortir de cette fameuse liste noire. 

Wednesday, February 6, 2013

Aviation civile: Vista Jet apporte son expertise en RDC

Lu sur lepotenielonline.com
___________________________________________
La plus grande compagnie privée d’aviation en dehors des Etats-Unis, Vista Jet, est arrivée en République démocratique du Congo. Au cours d’une conférence de presse animée, le mercredi 30 janvier 2013, à l’Hôtel du Fleuve Congo, le fondateur de Vista Jet, Thomas Flohr, et le président du Conseil d’administration, Rob Hersov, ont donné d’amples détails sur cette entreprise basée à Londres et qui existe depuis 2004. 
Le fondateur de Vista Jet, Thomas Flohr

La firme opère depuis 6 ans en Europe, en Russie, en Asie et maintenant en Afrique. Elle possède, à ce jour, 35 avions. « Nous avons commandé 55 autres », a annoncé Rob Hersov. Ce qui fait de Vista Jet la plus grande compagnie en jet au monde.  La preuve ? L’année passée la compagnie a opéré 100 000 vols et transporté 25 000 passagers et atterri sur 107 aéroports africains.

Pas de confusion possible. Vista Jet ne fait pas de vol commercial. Il met ses appareils au service des hommes d’affaires, des familles et amis. « Nous garantissons que nos avions vous prennent là où vous êtes pour vous déposer là où vous désirez… et nous ne taxons que les heures passées dans l’avion », a dit le président du Conseil d’administration.

Par exemple, si vous appelez de Kinshasa pour aller à Dubaï, l’avion quitte Lagos pour venir vous prendre ; et ne taxe que la distance où vous êtes à bord même si l’avion est venu vide de Lagos.  Pourquoi l’Afrique ? La raison est simple, ont indiqué les orateurs : « Les avions qui volent dans les airs du continent sont souvent vieux et peu sécurisant.

Sunday, February 3, 2013

Une étude pour mettre en place la zone fret à l’aéroport de N’Djili

Lu sur digitalcongo.net
________________________________________________
L’étude de la mise en place de la zone fret à l’aéroport international de N’djili, figure dans les objectifs de la composante 2 du Projet de Transport Multimodal (PTM). Elle vise, entre autres, le renforcement de la performance des entreprises RVA, RVF, CVM, SCTP et leur bonne gouvernance.

Le Ministre des Transport et Voies de Communication, à travers la Cellule d’Exécution du Projet de Transport Multimodal (CEPTM), a lancé, ce 30 janvier 2013, l’étude de la mise en place d’une zone fret à l’aéroport international de N’djili par le Bureau Advanced Logistics Group, S.A de l’Espagne, sur financement de la Banque mondiale pour un montant évalué à 282. 080 Euros.

Cette étude intervient à la suite des retombées de la levée de la mesure de suspension de décaissements des fonds en faveur de la Régie des Voies Aériennes (RVA), annoncée par la 5ème mission de supervision de la Banque mondiale du Projet de Transport Multimodal (PTM) en RDC. La réalisation de cette étude s’intègre dans la dynamique de la modernisation des infrastructures de l’aéroport international de N’djili en vue de sa mise en conformité aux recommandations des audits OACI et IATA.